Vignobles de Paloumey

Château de Paloumey

Producteur

Martine Cazeneuve

En 1990, Martine Cazeneuve prend le pari de redonner vie à ce vignoble et retrouver la qualité des cuvées de jadis afin de permettre au Château Paloumey de reprendre sa place parmi les grands de l'appellation.

Quel pari ! Pourtant dix ans plus tard le travail porte enfin ses fruits et le terroir tient ses promesses. La finesse et la classe des derniers millésimes du Château Paloumey sont reconnues par les amateurs de vins élégants et veloutés.

Des méthodes authentiques et le respect du terroir appliqués à des grands crus, c'est ce qui nous plait dans le travail de Martine Cazeneuve.

Elle est toujours vigilante pour que chacun à son niveau, participe à une démarche globale qui lui est chère : LA VITICULTURE DURABLE.

"Oui,il faut respecter le terroir, raisonner les mesures à prendre pour s'adapter aux besoins de la vigne. Diminuer les pesticides, c'est nécessaire mais pas suffisant...". Un exemple à suivre !

Domaine

Château Paloumey figure depuis plus de 150 ans parmi les propriétés réputées du Haut-Médoc et a marqué l'histoire du vignoble bordelais puisqu'on le retrouve dans la première édition du "Cook & Feret", parue au milieu du siècle dernier. Pourtant, peu après son classement en CRU BOURGEOIS SUPERIEUR en 1932, la deuxième guerre mondiale causa la disparition totale de la propriété.

Après avoir appartenu à divers propriétaires, la crise du phylloxéra et la mévente des vins incitent à l'arrachage. En 1954, le Château Paloumey ne compte plus un seul cep de vigne. Abandonné pendant de nombreuses années, ce domaine fut entièrement remis en état par une équipe dynamique animée par Martine CAZENEUVE.

Le vignoble PALOUMEY, limitrophe des Crus classés de La LAGUNE, CANTEMERLE et GISCOURS s'étend sur 24 ha, et exprime d'ores et déjà une structure et une puissance digne de ses proches voisins.

A côté, deux petits joyaux de trois hectares chacun, le Château La Bessane (Margaux) et le Château La Garricq (Moulis), enchâssés entre les terroirs des prestigieux crus classés de leur appellation produisent des vins remarqués par les gourmets.

A Margaux, se trouvent les vignes du Château La Bessane autrefois cru Grand Jaugeyron. Les croupes graveleuses protégées par le microclimat de l’estuaire de la Garonne permettent le parfait mûrissement du petit verdot. Ce vieux cépage et l’harmonieux équilibre des merlots et des cabernets font du Château La Bessane un vin reconnaissable par sa fraîcheur et l’ épanouissement des arômes.

A Moulis, celui qui fut un jour "Château Graves de Guitignan Brillette" devint avec Martine Cazeneuve, en 1993, Le Château La Garricq. Depuis, la volonté de laisser le terroir s'exprimer conjuguée avec la présence désormais rare de 20 % de petit verdot font des millésimes du Château La Garricq un vin dont les dégustateurs vantent le charme.

La récolte totale qui représente 10500 caisses est entièrement mise en bouteille au Château.

Terroir

C'est un terroir favorable, avec deux croupes sablo-graveleuses composées de :
  • Graves quaternaires du Mindel: "croupe de la Lagune"
  • Graves du Riss, appelées "couloir de Paloumey"

Tout est entrepris pour produire un cru d'exception. Sur ce sol très maigre où la vigne s'enracine profondément, les rendements demeurent très limités (40 à 50 hl/ha).

La vendange est faite à la main par tries successives, de façon à ne ramasser que les raisins à parfaite maturité, les baies vertes, pourries ou desséchées étant obligatoirement écartées.

Les vins vieillissent ensuite en barriques de chêne, de provenance soigneusement sélectionnée, pendant 12 à 15 mois, pour atteindre l'harmonie parfaite entre le bois et le vin. Chaque année, 25% de bois neuf confére aux crus du Château Paloumey un boisé vanillé d'une longueur remarquable.

Cépage(s)

Les vignes de Paloumey sont plantées de cinq cépages distincts :
  • Merlot
  • Cabernet sauvignon
  • Cabernet franc
  • Petit verdot
  • Malbec
Ces cépages interviennent dans des proportions variables lors de l’assemblage du vin de chacun des Châteaux.
La fiche technique de chaque vin vous donnera la part de chaque cépage au niveau des parcelles . Les aléas climatiques, gel de telle parcelle en avril, orage qui anéantit la récolte sur telle autre, peut faire varier légèrement les proportions dans l’assemblage du millésime concerné.

Il peut arriver qu’une année particulière la vendange contienne moins de cabernet ou de petit verdot car le tri drastique a éliminé tous les grains à la qualité insuffisante (mûrissement insuffisant, pourriture etc.)

Chaque millésime n’est jamais le clone du millésime précédent et a sa propre identité.